• Hier, nous avons reçu Anne-Cécile de la FRAPNA (Fédération Rhône-Alpes de Protection de la NAture), qui est venue nous expliquer des choses sur les oiseaux. Nous la verrons 4 fois cette année (la prochaine fois dans 3 semaines).

    Au fil de l'après-midi, nous avons fait plein de choses. D'abord, qu'est-ce qu'un oiseau? Qu'est-ce qui permet de le reconnaître?

    Là, on est au point, tous les doigts se sont levés: l'important, c'est la plume!

    Ensuite on a vu ce qu'il fallait observer pour reconnaître un oiseau d 'un autre: la taille par rapport à un pigeon, la couleur, et surtout la taille et la forme du bec. Les enfants ont fait par petits groupes un jeu d'association entre des becs et différents aliments.

    Conclusion: les oiseaux ont des becs différents car leur alimentation est différente.

     

    Ensuite, nous avons travaillé la reconnaissance des oiseaux à partir d'une planche illustrée:

    Enfin, nous avons appris à reconnaître le chant de 5 oiseaux familiers: le pigeon, la tourterelle turque, le serin cini, le rouge-gorge et le rouge-queue:

    Après la récréation, nous sommes allés sur le terrain de basket voir s'il y avait des oiseaux à observer avec les jumelles:

    Une buse a eu la bonne idée de se poser sur un fil électrique en face de nous, et nous avons aussi vu des pies, des tourterelles, des moineaux... Il suffit de lever les yeux!

    L'après-midi a été bien rempli, nous en reparlerons demain mais je crois que tout le monde a apprécié et appris plein de choses. On recommence dans trois semaines! 

    Partager via Gmail

    1 commentaire
  • Le matin, pendant que les plus grands notent la date et la météo sur les affichages de la classe et dans leurs calendriers, les GS s'installent sur les bancs et mettent en place les étiquettes de la date. En début d'année, les étiquettes étaient écrites en lettres bâtons; depuis la semaine dernière, elles sont en script avec un repère visuel pour s'y retrouver.

    Comme tout le monde est à l'aise maintenant, nous avons introduit une petite nouveauté: une fois la date composée, Margot a retiré l'étiquette du jour, et Giulia est venue écrire MARDI au tableau, en écoutant les lettres dictées par Margot.

    Ensuite, Giulia a copié les chiffres de la date. La prochaine fois, c'est Giulia qui placera les étiquettes et dictera les lettres à un autre enfant.

    Comme on était bien partis sur les lettres, on a continué avec un jeu d'association de lettres dans les deux écritures que nous connaissons (bâton et script). Les enfants devaient donc composer des mots en script avec un modèle en bâtons:

    En cas de besoin, on pouvait se servir de l'alphabet au-dessus du tableau:

    Après quelques tâtonnements, ils s'en sont sortis comme des chefs et sont restés calmes et concentrés pendant la lecture des CP.

    Bravo les GS! 

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Après l'échauffement, nous avons repris le jeu que nous n'avions pas fini la dernière fois, les petits lions: à quatre pattes aux deux extrémités du tapis, les lions doivent, au signal, toucher une partie du corps (épaule, genou, pied...) de leur adversaire.

    Ensuite, le jeu des pandas: le départ se fait un genou au sol, une main sur l'épaule du partenaire. Au signal, il faut essayer de passer derrière son adversaire et de se coller contre lui pour le mettre à terre. Les combats ont été acharnés!

    Nous avons profité de notre déplacement pour regarder à nouveau le monument aux morts, qui a maintenant des drapeaux et des fleurs. Les enfants qui ont participé à la commémoration hier étaient très fiers d'avoir participé à fleurir le monument.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Aujourd'hui nous avons observé les plumes à la loupe:

    Cela nous a permis de voir que les pennes (les plumes des ailes et de la queue), ont des sortes de petits "poils" de chaque côté de la partie centrale; on les appelle les barbes. On peut les écarter et les remettre en place en lissant car chaque barbe comporte des sortes de petits crochets, comme les scratch des chaussures, qui accrochent les barbes les unes aux autres. 

    Quand les oiseaux lissent leurs plumes avec leur bec, ils remettent en place les barbes de leurs plumes pour que les barbules s'accrochent. On essaiera de voir la prochaine fois si c'est juste pour se faire beaux ou s'il y a une autre raison...

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Maintenant que nous avons établi que ce qui compte, pour reconnaître les oiseaux, c'est la plume, nous allons essayer d'en savoir un peu plus. C'est enfin l'occasion de regarder les nombreuses plumes apportées depuis la rentrée.

    Par groupes de 5 ou 6, les enfants ont reçu un bac de plumes variées. 

    Après un moment d'observation, la consigne était de trouver la plus petite plume et la plus grande de leur bac, et de trier les plumes. 

    Tous les groupes ont commencé par trier par taille ou par couleur. Après discussion, il est apparu qu'il y avait deux sortes de plumes: 

    - les petites plumes douces et "décoiffées" qui viennent du ventre des oiseaux et qui tiennent chaud: c'est le duvet, que l'on utilise pour fabriquer des oreilles, des couettes, des doudounes.

    - les plumes plus grandes, avec une partie dure au centre, qui couvrent les ailes et la queue des oiseaux: ce sont les pennes (ou plumes de couverture), qui servaient à écrire à la plume.

    Avant de sortir en récréation, les plumes spéciales apportées par Joris et Elyna ont été présentées et ont eu beaucoup de succès.

    Nous observerons les plumes et leurs propriétés plus en détail la semaine prochaine.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Jeudi après-midi, pour notre séance d'EMC (Education Morale et Civique), nous avons reparlé des symboles de la République et de la devise républicaine, puis nous sommes sortis et avons fait le tour de la place à la recherche de symboles que l'on connaissait.

    Il y en a au fronton de l'école:

    Rien de visible à l'extérieur de la Mairie, il faudrait qu'on aille voir à l'intérieur un de ces jours...

    Et on a fini par le monument aux morts, qui a beaucoup intrigué les enfants.

    Les enfants ont été passionnés par ce monument, et très surpris de reconnaître beaucoup des noms de famille inscrits.

    On s'arrêtera lundi en allant en sport pour regarder le monument avec les fleurs et les drapeaux et reparler des cérémonies du 11 novembre.

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Après une première période consacrée aux traits, cette deuxième période est consacrée aux ronds. Nous avons commencé par observer des œuvres de Robert Delaunay comme celle-ci:

    Résultat de recherche d'images pour "robert delaunay"

    Puis les enfants se sont entraînés à tracer des cercles concentriques sur l'ardoise. Ensuite, nous avons travaillé sur une comptine, Des ronds bien rangés, que les enfants ont illustrée avec des cercles concentriques en pâte à modeler.

    Et voilà 5 familles de cercles bien rangés!

    Partager via Gmail

    votre commentaire
  • Ce matin, les enfants ont été avertis que, dans la journée, nous ferions un exercice pour s'entraîner à se cacher dans la classe, il s'agit de l'exercice obligatoire d'alerte-intrusion que l'on doit faire chaque année.. Les enfants qui étaient dans la classe l'année dernière se souvenaient de l'intrusion des sorcières (voir ici), ils ont expliqué aux autres ce qu'on devrait faire au moment de l'alerte: se cacher sous les tables, se taire, fermer les portes à clé, baisser les stores et ... tenir 10 minutes comme ça!

    Après la récréation du matin, la maîtresse a reçu un coup de fil: des sorcières étaient signalées dans les parages. Vite, sous les tables!

    Nous avons tenu 10 minutes dans un calme relatif et sans stress... Les sorcières n'ont qu'à bien se tenir!

    Partager via Gmail

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires